Billet mis à jour ce 1er décembre avec le très apprécié retour matutinal des bus sur Saran.

Dès que la neige tombe sur l'agglomération orléanaise, les bus ne traversent plus Saran. Les lignes 6 et 25 ne fonctionnent plus et la ligne 4 s'arrête jusqu'en fin d'après-midi aux Aydes, dernière station sur le faubourg Bannier... juste avant Saran.

Si l'argument de la sécurité peut être retenu pour certains tronçons des lignes 6 et 25 pas toujours dégagés, pourquoi la ligne 4 ne serait t-elle pas prolongée par temps de neige ou de verglas jusqu'au nord du faubourg Bannier ainsi que sur une partie de la route nationale 20 ou de l'A701 afin de desservir Saran ? Ces axes figurent parmi les mieux déneigés ou salés de l'agglomération et pourraient être provisoirement sollicités pour la desserte du centre-bourg, du collège de la Montjoie ou de Pôle 45 par les bus de la (SEM)TAO.
La continuité d'un service de bus à travers notre ville contribuerait à éviter la congestion des grands axes routiers induite par l'obligation pour les Saranais ou les salariés des zones d'activités de prendre leur véhicule personnel. S'il y a bien un jour où les transports en commun devraient démontrer toute leur utilité, c'est lorsque les routes sont gelées ou enneigées. Saran fait partie de l'agglomération lorsque l'on souhaite en ponctionner l'importante taxe professionnelle ou y imposer une prison, alors pourquoi pas aussi les rares jours de neige ?

Alexis BOCHE

Conseiller municipal de Saran... et usager du bus aux pieds gelés !