Nous déplorons par ailleurs l'atonie civique des conseillers municipaux d'opposition (Droite et PS) qui ont délibérément fait campagne avec mollesse et ont refusé de participer ce jour à la tenue des bureaux de vote, contrairement à l'obligation réglementaire.

La participation électorale très moyenne (21%) témoigne de la difficulté à rendre la parole aux citoyens dans le système politique actuel et nous incite à poursuivre nos efforts en matière de démocratie participative.

Ce résultat va surtout nous aider à peser davantage dans les échanges à venir avec la majorité de Droite de l'AgglO, obnubilée par le passage à marche forcée en Communauté urbaine puis en Métropole, au détriment de la gestion de proximité et du service public.