« Ici, ici, c'est Saran ! »

Voilà ce qu'ont crié celles et ceux d'entre vous qui ont assisté à au moins un match de l'équipe de Saran Hand ces deux dernières années à la halle des Sports du Bois Joly à Saran ou au palais des Sports d'Orléans. Fraîchement auréolée du titre de champion de France de Pro D2, l'équipe saranaise a réussi l'exploit de se maintenir cette année malgré le plus petit budget de la compétition et des matches retours effectués dans la douleur, 10 défaites d'affilée !

Cette équipe atypique a gagné son pari à l'extérieur, en allant faire match nul à Saint-Raphaël et Toulouse et en allant battre Aix, Nîmes, Dunkerque, Créteil et enfin Chambéry dans leur salle après avoir inquiété l’intouchable PSG dans sa salle de Coubertin. En deux ans, ces joueurs imprévisibles ont su par leur panache faire (re)connaître notre petite ville dans l'hexagone, démontrant ainsi qu'une autre logique est possible dans le monde du sport professionnel trop souvent sclérosé par l'argent et les ambitions politiciennes, y compris dans notre agglomération proclamée Métropole. Pour tout cela, Saran vous dit « Merci, Messieurs ! ».

La culture par nature

Le festival « Théâtre sur l'Herbe » de grande qualité, vient à peine de s'achever dans le parc du château de l'Étang que s'annoncent déjà le « Cyclo Spectacle » le 9 juillet au départ du square du Vilpot, le spectacle « Tripalium » le 13 juillet au soir sur la place de la Liberté avant le feu d'artifice et tout un été d'animations culturelles.
Oui, décidément, sport et culture font rayonner Saran !

Pour le groupe majoritaire,
Mathieu Gallois, adjoint au maire