Chaque année en décembre la ville vote son budget. C'est un moment fort de la vie municipale puisqu'il fixe les montants des investissements à venir. Depuis quelques années, nous n'avons de cesse d'expliquer que les contraintes sont de plus en plus lourdes. Ce nouveau budget n'échappe pas à la règle. Même si la réduction des dotations de l’État marque une pause en 2018, les sommes déjà perdues ne sont pas retrouvées. À cela s'ajoutent des incertitudes concernant l'exonération de la taxe d'habitation. Enfin, le transfert de nouvelles compétences à Orléans Métropole a considérablement modifié la donne.

Malgré tout, le travail commencé dès avant l'été avec les orientations et le cadre budgétaire, a été mené à bien avec les services. Ce budget dont vous découvrirez les principaux axes dans les pages suivantes, repose sur la réalité d'aujourd'hui et les perspectives de demain. Certains nous ferons le reproche de ne pas investir assez. Ce que nous savons, c'est que d'importants investissements sont à prévoir dans un avenir prochain pour l'entretien de notre patrimoine. C'est pourquoi dès cette année nous avons mis l'accent sur la rénovation complète du gymnase Jean-Moulin (Bourg) et des vestiaires de Guy-Vergracht. Les études sur la réalisation du nouveau groupe scolaire des Parières sont toujours en cours.

Chaque année la construction du budget municipal se fait avec l'objectif que les services rendus à la population soient les meilleurs possibles. Je sais qu'aujourd'hui il est de bon ton de s'en prendre aux services publics. Pourtant, chaque jour ils montrent leur efficacité et leur engagement. Il y a encore quelques jours, alors que notre ville, comme beaucoup d'autres, se couvrait d'une couche de neige conséquente, les équipes du Centre technique ont été à pied d’œuvre jour et nuit pour vous permettre de circuler en sécurité. Cet épisode nous a à nouveau démontré l'intérêt de conserver des services publics au service de tous.


Maryvonne Hautin
Maire de Saran