On nous parlait de confiance, de projet partagé, du respect des communes et des maires. Pourtant, c'est par la presse (La Gazette des communes du 19 septembre) que nous avons appris ce que serait la nouvelle gouvernance alors que les décisions n'ont pas encore été votées.

Étant assurés de plusieurs vice-présidences, les élus socialistes apportent désormais tout leur soutien à messieurs Carré, Lemaignen et Grouard dans leur projet de casse des communes et du service public. Une nouvelle fois, ils abîment la démocratie et la politique.

Décidément, la construction de la Métropole apparaît bien loin des réalités et des préoccupations des citoyens.