François Hollande l’a annoncé en juillet : il souhaite ratifier le Traité européen déjà signé par son prédécesseur. Pourtant, il avait annoncé pendant la campagne qu’il renégocierait le fameux Traité pour la Stabilité, la Coordination et la Gouvernance qui fait obligation aux États de respecter la règle d’or. Elle exige de voter des budgets à l’équilibre ou en excédent, ou tout au plus avec un déficit qui ne dépasse pas 0.5 % des richesses produites. Ratifier ce traité en l’état, imposerait que le « déficit » public soit à zéro d’ici 2017, c’est La règle d’or !

Or ce déficit était pour notre pays d’environ 100 milliards d’Euros fin 2011 ! Ce n’est pas l’austérité pour deux ou trois ans, c’est l’austérité pour toujours !

Cela sous le contrôle de la Commission européenne qui se verrait octroyer le droit d’envoyer à tout moment des émissaires dans les pays pour vérifier la bonne application de sa règle. Si l’on regarde aujourd’hui la situation en Grèce et en Espagne, on a la preuve que les plans de rigueurs draconiens imposés par les gouvernements de l’Europe ont comme but d’accorder de plus en plus de bénéfices aux banques, et de dividendes aux actionnaires au détriment de l’emploi dans le privé et le public. On constate aussi dans quel état de misère ces décisions plongent les peuples européens.

Une autre politique est possible en Europe, une politique où l’Humain tiendrait la place prépondérante ! La France doit donner l’exemple, montrer la voie, elle l’a déjà fait en d’autres temps lorsque l’intégrité des pays d’Europe était menacée…

Monsieur le Président, revenez sur cette décision néfaste pour les peuples d’Europe.

Pour le groupe de la majorité municipale,
Violaine NAQUIN-GRIVOT
Adjointe au Maire et présidente du groupe "Continuons avec vous pour Saran"

Découvrez en ligne l'intégralité du dernier bulletin municipal de Saran en cliquant sur ce lien.