Le conseil municipal a largement approuvé le 18 décembre dernier le budget de la ville pour 2016. En dépit de la baisse des dotations de l’État (-1,4 Million d'Euros de DGF entre 2013 et 2016) et de la poursuite des transferts de charges vers les communes (TAP), nous respectons nos engagements électoraux.

Ainsi, en 2016, grâce au dynamisme économique de Saran et à une maîtrise accrue des dépenses de fonctionnement, pas de hausse des taux d'imposition communaux (inchangés depuis 6 ans), pas d'augmentation du tarif de l'eau potable (bloqué depuis 3 ans), maintien des services à la population comme du montant des subventions aux associations et poursuite du désendettement.

Tenir ses promesses d'avant élections, ne pas se résigner à l'austérité budgétaire, c'est la meilleure réponse face au chômage de masse, au délitement programmé des services publics et à une répartition toujours plus inégalitaire des richesses dans notre pays.

Pour le groupe de la majorité municipale,
Alexis BOCHE