Par 27 voix pour (majorité municipale + parti socialiste) et 6 abstentions (droite), les conseillers municipaux ont par leur vote dénoncer la démesure et l'impréparation du projet qui sous estime l'accroissement du trafic automobile généré par l'installation et ne comporte pas d'étude préalable de perméabilité des sols dans un secteur situé dans le bassin versant de la Retrève.