La qualité de la ressource naturelle en eau ne cesse de se dégrader en France. La collectivité doit payer de plus en cher sa potabilisation. C'est le cas à Saran où la ville vient d'engager un programme massif d'investissement pour extraire une eau de qualité en forêt domaniale, exempte de pollution en nitrates.

Plus largement, les mesures d'aides agro-environnementales sont-elles efficaces et suffisamment répandues ? Est-ce que les pratiques agricoles évoluent significativement pour retrouver une bonne qualité des eaux ?

La soirée débutera par la projection d'un documentaire présenté par Loiret Nature Environnement et se poursuivra avec un débat en présence de représentants de la Confédération Paysanne, de la Chambre d’Agriculture d’Eure et Loir et d'exploitants en agriculture biologique.

Eau Secours Orléanais 45 agit localement pour la remunicipalisation de la production et de la distribution de l’eau dans les communes qui, à l'inverse de Saran, ne sont pas ou plus en régie publique, ainsi que pour la préservation de la ressource en eau et de sa qualité. C'est un collectif de citoyens, d’associations (ATTAC 45, GAMO, A Gauche pour Olivet, ACA St Jean de Braye, MNLE 45, AGIR pour La Chapelle, Collectif citoyen pour la municipalisation de l'eau à Fleury, Collectif des usagers du service public de l'eau à Fleury, ACU 45, Association Départementale des Elus Communistes et Républicains…), de partis politiques (Les Verts, PCF…) et les villes de Saran et d’Ingré.

Pour contacter le collectif : eausecoursorleanais.45@laposte.net