En conclusion du billet publié sur la même page, il est écrit à propos du caractère public des conseils municipaux : Alors que la défiance à l'égard des élus est au zénith, il serait peut-être bon que la politique continue de se dérouler sous les yeux de ceux qui votent, au moins pour qu'ils ne se sentent pas totalement tenus à l'écart des décisions. Ne nous l'aurions pas mieux exprimé !