"Une loi présentée à l'automne au Parlement permettrait à l'agglomération orléanaise d'obtenir le statut de Métropole. En moins d'un an, l'AgglO passerait donc en Communauté urbaine puis en Métropole, sans aucune consultation des citoyens concernés, à l'exception de Saran !

Pourquoi transférer de nouvelles compétences communales alors que l'AgglO peine déjà à gérer l'assainissement, les transports en commun et les ordures ménagères ?

Pourquoi renier la proximité et concentrer les compétences si ce n'est pour les privatiser ?

Face à la montée des périls, c'est plutôt davantage de démocratie dont notre République a besoin."