Autrement dit, les actions conjointes pendant 3 années de la municipalité de Saran et des usagers lésés par cette réorganisation inadaptée du réseau en vue d'améliorer la desserte de Saran ont permis de ramener la fréquentation des bus à son niveau antérieur.

L'intervention citoyenne, l'action du conseil municipal et la connaissance des besoins des usagers ont donc prouvé leur pertinence pour restaurer l'efficience du réseau de transport en commun à Saran.

L'objectif est maintenant d'accroitre le recours aux transports en commun depuis ou vers Saran, afin de contribuer localement à la transition énergétique et à la diminution de la pollution de l'air dans l'agglomération orléanaise.

Ainsi, à la faveur de l'ouverture prochaine du pont sur la bretelle autoroutière, nous réfléchissons depuis le printemps dernier avec Orléans Métropole et Kéolis à une meilleure desserte entre Oréliance et le quartier de la Montjoie et au-delà, entre le sud et le nord de notre ville.

Concrètement, des améliorations sont envisagées pour réduire les temps de parcours des lignes 1 et 18 : dès janvier 2018, la ligne 18 desservirait Oréliance à la place de la ligne 1 avec une extension du nombre de passages et une desserte le dimanche sur la 18. Ce projet d'amélioration, annoncé lors du conseil municipal du 30 juin dernier, sera détaillé dans un prochain bulletin municipal et une consultation des usagers sur le sujet sera organisée par la ville.