Orléans, le 6 décembre 2016.

Alors que la Mairie de Paris vient de prendre des mesures drastiques en terme de circulation de véhicules avec une circulation alternée, ainsi que de décréter la gratuité des transports en commun durant toute la période de pollution aux particules fines, la Mairie d’Orléans, l’Agglo se contentent de communiquer via des panneaux d’affichages électroniques à ce sujet, renvoyant vers le site internet Ligair.

Outre que nombre d’habitant-e-s ne prêtent pas attention à ces panneaux, il est tout de même étonnant que la seule solution préconisée soit de renvoyer vers un site internet pour s’informer sur les risques encourus sur notre santé.

Pourtant, la pollution que subissent les Orléanais ainsi que tous les habitants de l’Agglo Orléanaise est de même type. Il nous parait inconcevable d’attendre des directives de la Préfecture pour prendre en compte ces risques majeurs sur la santé de nos concitoyen-ne-s. Plus de 40 000 mort-e-s chaque année du-e-s à la pollution. Et Orléans en prend largement sa part.

Nous demandons donc, instamment et encore une fois la gratuité des transports en commun pendant toute la durée de ces pollutions aux particules fines ou à l’ozone et sans attendre des directives préfectorales. Il y va de la santé de nos concitoyen-ne-s, des enfants, femmes enceintes, personnes en insuffisance respiratoire ou à la santé fragile.

Dominique TRIPET et Michel RICOUD
Conseillers municipaux (PCF - Front de gauche) d'Orléans