Voici un extrait du document édité par le collectif Stop TAFTA Loiret qui sera diffusé durant ce mois de juin sur les marchés d'Orléans.

" Depuis les années 90, les gouvernements et la Commission européenne négocient en secret des accords de libre-échange et d'investissement. Ces accords sapent nos droits, ils détruisent l'emploi, menacent la santé, l'environnement et le climat dans le seul intérêt des multinationales. Les négociations transatlantiques de l'Union européenne avec les Etats-Unis (TTIP-TAFTA) et le Canada (CETA) en sont de parfaits exemples.

Mais, sur tous les continents, les mobilisations s'amplifient pour dénoncer ces accords et promouvoir la justice sociale et écologique. En 2 ans, la campagne Stop TAFTA a pris de l'ampleur en Europe : plus de 3,4 millions de signatures ont été récoltées pour la pétition européenne dont 380 000 en France.

Face à la mobilisation des citoyens, le gouvernement français se dit prêt à renoncer à cet accord si ses demandes ne sont pas mieux prises en compte par les Américains.

Ne crions pas victoire ! La communication du gouvernement s'applique à masquer l'avancée d'un autre accord entre l'UE et le Canada. Cet accord conclu en septembre 2014 entre dans sa phase finale. Il a été présenté au Conseil européen le 13 mai et sa ratification sera à l'ordre du Conseil européen les 22 et 23 septembre 2016.

Si le Conseil européen ne rejette pas le CETA, le Parlement européen sera saisi. S'il est adopté, la Commission européenne le fera entrer en vigueur avant même le vote des parlements nationaux."

Avec le CETA comme avec le TAFTA, c'est donc un mauvais coup contre les démocraties, commandité par les multinationales, qui se prépare.