Dans ces moments où le sentiment du « vivre ensemble » est difficile, mais pas impossible à concevoir, que peut nous apporter notre PLU ? Nous tous, Saranais, élus, associations diverses et variées travaillons pour que dans notre ville tout le monde se sente accepté, occupé, libre... en un mot heureux d'y vivre. Le futur PLU doit être un des facteurs liant de notre commune.

La vision du futur de Saran au travers de ce PLU, c'est notre cadre de vie, nos espaces ludiques ou de respirations, un urbanisme capable d'accueillir nos enfants et petits-enfants de façon pérenne et agréable. Encore un an, ou reste seulement un an, avant la mise en place du PLU. Merci à tous les acteurs qui ont, et qui continuent à nous aider dans cette tâche essentielle.

Va venir maintenant le temps de la mise en musique du PLU. Restent vrais les grands objectifs ou orientations, mais la redéfinition des zonages arrive avec toutes ces implications, positives pour certains, négatives pour d'autres.

Restons fermes sur notre volonté de préservation de secteurs naturels pour mieux urbaniser des quartiers, tout en conservant une identité de ville et pas seulement de banlieue. Notre travail à tous ne s'arrêtera donc pas avec la finalisation du PLU. Conserver l'attractivité de Saran est le combat de tous les Saranais, sans doute encore plus à compter de 2017 et du passage en Communauté urbaine et tout ce que cela implique.

Un vœu cependant, que nous continuions à vivre en toute intelligence, quelles que soient nos idées politiques, culturelles, cultuelles...

Jean-Paul Vanneau
Conseiller municipal délégué à l'aménagement