Le manque de médecins sera sans aucun doute l'un des enjeux des prochaines années. Peu de territoires échappent à cette pénurie. Aujourd'hui, «si nous faisions arriver la mer» et le soleil à Saran nous verrions affluer les candidats...

Malheureusement, je crains que cette solution soit difficilement envisageable.Il nous faut donc trouver d'autres pistes. Nous avons rencontré les professionnels de santé, mis en place un plan de communication avec site internet, publication dans des revues spécialisées... Il nous faudra poursuivre nos efforts pour aboutir et voir arriver plusieurs médecins à Saran. En acquérant un cabinet médical et en louant un autre bâtiment dans lequel trois médecins pourraient s'installer, la ville est bien pourvue.

Mais il sera aussi nécessaire que l’État se saisisse vraiment de cette question et apporte une aide aux collectivités en prenant des décisions qui encadrent différemment l'installation des praticiens. Enfin, au sein de la Métropole, les élus saranais défendront l'idée de la création d'un CHU qui aujourd'hui apparaît comme un outil indispensable pour lutter contre la pénurie de médecins.

Dans un autre domaine, alors que nous travaillons à maintenir des villes dynamiques et attractives, la Poste juge bon de fermer le bureau des Aydes dont dépendent de nombreux Saranais. Alors que nous parlons «services publics», la Poste parle de «services au public». Cette nuance lui permet de justifier cette fermeture.

Dans les faits, nous irons désormais chercher nos lettres recommandées et colis dans les bureaux de tabac alentour. Pour les autres opérations, il faudra se déplacer aux bureaux des Blossières ou de Fleury. En prenant cette décision, la Direction départementale de La Poste ignore le contexte local particulier et porte un coup dur au dynamisme du quartier. Nous ne nous habituerons jamais à ce genre de décision.

Le Conseil municipal a adopté à l'unanimité une motion mais c'est avec vous, Saranaises et Saranais, que nous devons lutter pour que la Poste revienne sur sa décision.

Maryvonne Hautin
Maire de Saran