Ces dernières semaines j’ai à quelques reprises entendu, à l’occasion d’une situation mal vécue comme le déneigement d’une route ou d’une information mal faite, que « c’est parce qu’il y a un nouveau Maire ! ».
Sans me dédouaner de mes devoirs et obligations ou de chercher de faux fuyants, je tiens à préciser que le Maire (quel qu'il soit) n'est pas en mesure de régler les aléas du ciel et de la terre par un simple claquement de doigts. Que je ne dispose pas d’une baguette magique et que si tel était le cas, je l’utiliserais en priorité pour annuler ces lois absurdes qui viennent d’être votées.
Je pense notamment à la loi sur la Retraite et celle sur la Réforme des Collectivités territoriales. Même si cette dernière a eu moins d’échos dans la population que la loi sur les Retraites, cette réforme a le mauvais goût d’un passage en force bien préparé par le président de la République et sa majorité, malgré quelques grincements de dents y compris à l’intérieur même de son propre camp. Ce texte amènera immanquablement des conséquences régressives pour l’exercice de la démocratie locale et le développement des services publics locaux.

Avec la suppression de la Taxe professionnelle et le blocage des dotations d’État aux collectivités sous le fallacieux prétexte de réduire les dépenses publiques, ce sont nos services publics locaux, utiles chaque jour et au plus près des citoyens, qui sont appelés à disparaître ! Aujourd’hui déjà, on peut mesurer ce que le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux, que ce soit dans l’Éducation nationale, la Police, les hôpitaux, etc... provoque comme dégâts.

Alors, si à la place d’attendre une baguette magique, nous sortions de nos problèmes individuels pour nous battre collectivement, comme des millions de personnes l’ont fait au moment de la Réforme des Retraites ? Nous battre pour dire NON à cette casse de la France qui s’installe, et pour réclamer une fiscalité plus juste, plus efficace pour les citoyens comme pour les collectivités, construire une autre réforme et proposer d’autres alternatives comme taxer les actifs financiers ?

C’est vital pour le pays, c’est vital pour les citoyens !

C’est en gardant ce défi à l’esprit que je vous adresse mes voeux de bonne et heureuse année, et surtout des voeux de santé.

Maryvonne Hautin
Maire de Saran