Les communes de l'agglomération sont soumises à une très forte pression foncière. Notre ville n'échappe pas à cela. D'un côté, il y a ceux qui veulent se rapprocher de leur lieu de travail et habiter à proximité, de l'autre, il y a les entreprises qui manquent d'espace ou qui veulent s'installer sur notre territoire. Les élus ne peuvent que se réjouir de cette situation car elle démontre l'attractivité de notre ville.

Mais l'on ne peut laisser l'ensemble de la ville ouverte à l'urbanisation au risque de voir disparaître tous les espaces de respiration et la qualité de vie.

C'est la raison d'être du Plan Local d'Urbanisme (PLU) qui sera adopté lors du conseil municipal du 16 décembre. Ce document qui remplacera le POS (Plan d'Occupation des Sols) actuellement en vigueur, est le fruit de plusieurs années de travail. Il est aussi le dernier document d'urbanisme qui sera préparé au sein de la mairie puisque dès le 1er janvier, c'est la Communauté Urbaine, qui en assumera la compétence. C'est pourquoi il était important de le finaliser avant la fin de cette année afin que les orientations en matière d'urbanisme soient bien celles des élus saranais.

Durant le travail préparatoire, nous avons toujours eu à l'esprit de conserver un juste équilibre entre le développement des zones d'habitats, celui des zones d'activités économiques et la sauvegarde d'espaces verts.

C'est pourquoi parallèlement au PLU, nous finalisons un projet de Zone Agricole Protégée dans le secteur de la Fassière.

Vous découvrirez dans le dossier de ce numéro en quoi consiste ce projet. Nous savons que dans ce secteur, les visions à long terme de l'intercommunalité et de la ville sont en contradiction. Pour notre part, nous souhaitons conserver cet espace naturel que vous connaissez bien et où vous avez de nombreuses activités sportives et de loisirs. Cet espace partagé avec les agriculteurs doit rester un poumon naturel. D'autres projets pourraient se greffer pour en faire une zone encore plus vivante et préservée de toute construction. C'est un enjeu pour la ville mais aussi pour le nord de l'agglomération.

Je profite de ce dernier éditorial de l'année pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année.

Maryvonne Hautin
Maire de Saran